Comité Départemental Olympique et Sportif des Yvelines

Le réseau sportif Yvelinois

  •  

  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

  • guide

ECO TRAIL DE PARIS 2016

 

 

 

 

 

 

 

 

A l'issue de sa neuvième édition, le dimanche 20 mars, l’Eco-Trail de Paris ®, référence incontournable des événements nature en France, a compté plus de 11 500 participants.

 

JOURNEE DU BASKET FEMININ

Le président Philippe PHAM et les membres du comité directeur vous invitent à la journée du basket féminin

le samedi 4 juin 2016, gymnase Richet à Velizy Villacoublay, 2 place de l'Hotel de Ville à 16h30.

CONCERTATION PARIS 2024

 Candidature de Paris aux Jeux Olympiques et Paralympiques 2024

Participez à l'élaboration d'un projet durable, responsable et ouvert à tous en cliquant sur le lien suivant:

http://www.concertation.paris2024.org/

 

Marraines de coeur

 

Pour la deuxième année consécutive, la Ligue Féminine et le Comité des Yvelines de Basket Ball ont organisé, à Trappes, le mercredi 23 mars, au Gymnase Paul Mahier, l’opération « Marraines de cœur ».

Cette opération fait partie d’un ensemble d’actions menées envers les jeunes des quartiers sensibles et les jeunes filles des quartiers populaires.

C’est plus de 200 jeunes filles de âgées de 6 à 18 ans, venant des centres de loisirs de la ville de Trappes mais également des villes avoisinantes, ainsi que des collèges et lycées via l’UNSS, encadrées par les clubs des villes concernés et guidées par les joueuses du club de la Côte d’Opale Basket Calais et leur encadrement, qui ont participé à cette animation.

Les activités ont consisté en ateliers constitués autour de différents thèmes de société tels que : la tolérance, l’entraide, le respect, et de thèmes techniques tels que : le dribble, le tir, et la passe, l’échange et le dialogue avec les joueuses professionnelles. Enfin pour les plus âgées, la séance s’est terminée par des petits matchs.

Pour les remercier de leur participation, chaque participante a reçu à son arrivée un ballon rose et les groupes sont repartis avec une dotation en matériel pédagogique.

Maintenant le Comité des Yvelines de Basket Ball prépare les opérations à venir : la journée du Basket Féminin et les camps « Génération Basket ».

 

 

 

 

 

 

 

42e AG du CDOS 78

 

42e Assemblée Générale ordinaire … mais pas si ordinaire que cela puisque voyant l’élection d’un nouveau président en cours de mandat et, avec l’arrivée de deux agents de développement, la mise en œuvre de nouveaux projets se traduisant déjà par des actions innovantes telles que le Sport/Santé ou l’aide aux publics éloignés de la pratique sportive.

Cette réunion annuelle statutaire s’est donc déroulée devant quarante-neuf participants dont vingt-sept représentations de comités sportifs adhérents, permettant d’atteindre largement le quorum requis. Une large place des débats a été consacrée à la nouvelle gouvernance mise en place depuis la rentrée et renforcée par l’arrivée de salariés jeunes et motivés, Thibaut Sommacal dans le domaine Sport/Santé et Raphaël Guinche sur l’aspect développement et communication.

Dans le domaine de la gestion, le renforcement des relations avec nos partenaires institutionnels (Conseil Départemental et Direction Départementale de la Cohésion Sociale) et les aides qui en découlent, ont été soulignés.

L’adhésion de l’assistance au bilan présenté et aux projets proposés s’est traduite par des votes à l’unanimité, de même que l’élection de JC. Redon proposé par le Comité Directeur au poste de Président.

Basi Compta disponible pour vous!

 

Nous vous rappelons que Le C.D.O.S. 78, titulaire d'un droit d'accès général du logiciel de comptabilité pour les associations, BASICOMPTA, conçu par le C.D.O.S 86, peut faire bénéficier d'un droit d'accès à ce logiciel, très simple d'utilisation, à toute association sportive du département disposant de n'importe quel ordinateur équipé d'une connexion internet. Les données sont hébergées et sauvegardées automatiquement sur un serveur sécurisé, et le logiciel régulièrement mis à jour.
En conséquence le CDOS 78 vous propose :

- de donner accès à l’utilisation du logiciel aux Comités Départementaux, aux associations et aux clubs du 78, moyennant le paiement d’une redevance annuelle d’utilisation de 50 € par structure, pour la participation aux frais de maintenance informatique.

 

- de former préalablement, les trésoriers et autres personnes concernées de vos associations, à l’utilisation du logiciel, moyennant un cout de formation de 30€ par session et par structure.

 

- de vous fournir plus de renseignements en nous contactant au 01 39 75 94 25 (numéro uniquement dédié pour BasiCompta )

 

Si vous êtes intéressé par cette offre, vous pouvez consulter la documentation correspondante et nous retourner, dûment complétée, datée et signée par le représentant de votre structure, la fiche de demande d’accès à BASICOMPTA® et à la formation correspondante ci dessous.


Vous avez également la possibilité de visualiser la demo de BASICOMPTA® en cliquant sur le lien suivant: http://www.basicompta.fr/demo.php

 

SPORT SANTE : Virginie ROBERT

SPORT SANTE : Interview de Virginie ROBERT - Escrime/Cancer

Madame Virginie ROBERT propose des séances d'escrime adaptées à destination de personnes atteintes, ou en rémission, d'un cancer du sein. Attardons-nous sur cette action qui se déroule sur les communes de Boissy-Sans-Avoir et de Garancières, impulsée par l'Union Sportive des Yvelines en questionnant la fondatrice du projet :

 

Pourquoi vous êtes-vous impliquée dans le Sport Santé ?

 Ma démarche a été motivée par plusieurs points :

-         faire partager ma passion pour l’activité

-         apporter des bienfaits sur le plan physique, physiologique et psychologique

-         faire évoluer les mentalités quant à la pratique d’un sport lorsque l’on est atteint d’une maladie chronique, telle que le cancer du sein

-         rebondir sur une expérience personnelle (plusieurs de mes proches atteints d’un cancer et ayant d’extrêmes difficultés à avoir une activité physique)

-         apporter le plaisir obtenu par la pratique physique

-         donner envie de continuer après la maladie, une conséquence importante car au stade de rémission d’un cancer, le sport a un effet protecteur sur le risque de récidive.

 

Comment les participantes abordent-elles l’activité en arrivant ? Leur vision est-elle amenée à évoluer ?

Les participantes sont tout d’abord très motivées et curieuses de découvrir l’escrime, un sport qui apparaît toujours comme inaccessible et compliqué.

Elles sont inquiètes de ne pas pouvoir pratiquer correctement l’activité sur le plan physique et sur le plan de la gestuelle.

Elles craignent aussi la fatigue engendrée par les séances, surtout lorsqu’elles subissent toujours les traitements médicaux (chimio et radiothérapies)

Leurs doutes et appréhensions sont vite dissipés au cours des séances. L’activité ne se pratique pas en opposition telle qu’on la connaît, mais en totale coopération avec l’enseignant et éventuellement entre les participantes.

Les touches ne sont pas portées par l’enseignant mais bien par la participante qui peut se « défouler ».

L’évolution aux cours des séances de l’apprentissage est très vite ressentie par les participantes qui petit à petit intègrent l’activité et découvrent qu’elles deviennent de « vraies escrimeuses ».

 

Quel(s) impact(s) vos séances ont-elles sur les participantes (physiquement et psychologiquement) ?

Les déplacements associés à la gestuelle obligent à un travail physique et à une coordination, bénéfiques dans leur vie de tous les jours :

-         amélioration de l’équilibre extérieur et intérieur  par un travail sur la posture des différentes positions (position de garde, déplacements d’escrime sportive et artistique)

-         soulagement des tensions musculaires à l’origine des douleurs, amélioration de la relaxation, du sommeil et de la circulation lymphatique avec un travail d’assouplissement musculaire.

Le fait de retrouver petit à petit une mobilité du côté opéré leur apporte un vrai réconfort.

Les impacts sont multiples, comme pour toutes reprises d’activité physique :

Pendant les traitements

  • Combattre efficacement la fatigue et donner de l’énergie. L’épuisement engendré par la maladie et les traitements (surtout pendant la chimiothérapie et la radiothérapie) n’est soulagé ni par le repos, ni par le sommeil. Inactivité = fonte de la masse musculaire, dérèglement du sommeil, diminution de la circulation sanguine et de l’oxygénation ce qui provoque une fatigue encore plus importante
  • Permettre au corps de se recharger et de retrouver de la vitalité grâce à l'activité physique
  • Lutter contre certains effets secondaires (nausées, vomissements, constipation, diarrhée), permet de stimuler l’appétit et diminuer les douleurs dues aux tensions musculaires
  • Renforcer le système immunitaire
  • Aider à mieux dormir, un bon sommeil augmente l’espérance de vie des personnes atteintes d’un cancer
  • Retrouver un bon moral : l’exercice augmente la production de molécules qui diminuent l’anxiété et la dépression
  • Favoriser l’absorption des micronutriments, qui peut être diminuée par la chimiothérapie
  • Aider à accepter son corps : les tensions et les douleurs se dissipent, la circulation est stimulée, les cicatrices deviennent plus souples. Bouger plus librement permet de se renforcer intérieurement, de porter un regard plus positif sur son corps et de reprendre confiance en ses capacités
  • Eviter de prendre trop de kilos, ce qui est fréquent pendant la chimiothérapie

 

Après les traitements

Choc physique (traitements brutaux et souvent nocifs avec des effets secondaires) et psychologique (comment accepter la maladie sereinement ?) = pas toujours facile de reprendre une activité.

  • Rester actif physiquement et moralement = combattre la maladie et reprendre une vie normale
  • Bouger autant que possible, mais reprendre en douceur
  • L'activité physique = indispensable à l'équilibre physique et psychologique (aide à garder les muscles en bon état, permet d'éliminer les toxines de l'organisme, contribue à un meilleur état cardio-vasculaire, anti-stress et source de "bonne" fatigue)
  • L'activité physique = très efficace pour lutter contre les effets négatifs de la maladie (fatigue chronique, anxiété, prise de poids) et diminue sensiblement le risque de récidives

 

Sur le plan psychologique, épuisée par les traitements et les atteintes physiques, physiologiques et psychologiques de la maladie, la personne atteinte d’un cancer pense « qu’il faut se ménager ». La crainte du malade est qu’une activité physique vienne perturber le déroulement du traitement et qu’elle risque d’en aggraver les effets secondaires, ce qui a été médicalement démenti par de nombreuses études.

L’état de fatigue enferme la personne dans un cercle vicieux : moins on en fait et plus c’est difficile d’en faire, moins on a envie d’en faire et plus on a peur d’en faire. Il n’existe pas de médicament contre la fatigue, hors anémie, et une activité physique régulière est le seul moyen de rompre ce cercle vicieux.

L’atteinte corporelle est très perturbante pour ces personnes ayant subies des modifications physiques (mastectomie) avec la pratique de l’escrime, elles peuvent se défouler et, cachées derrière leur masque combattre la maladie en exorcisant leur colère.

En commençant ou en poursuivant une activité physique, le patient ne subit plus passivement les traitements prescrits, mais devient un acteur dans la lutte contre la maladie, une notion qu’il faut faire comprendre et intégrer au malade. Une notion que les participantes ressentent au fil des séances.

 

Est-il possible d'adapter la pratique de l'escrime à d'autres pathologies que le cancer ?

La pratique de l’escrime peut s’adapter à d’autres pathologies que le cancer en prenant en compte tous les paramètres liés aux malades et à leur pathologie.

La dépense physique et les sollicitations qui y sont liées est toujours réalisée de façon personnalisée et personnalisable.

La pratique peut se faire debout ou assis, avec un support musical, sous formes jouées…

Elle s’adapte donc aussi à l’âge de chaque participant.

 

Comment la mise en place de ces séances s’est-elle faite ?

Les séances ont été mises en place sur un plan très local (communes de Garancières et de Boissy-sans-Avoir, faisant partie du Sily). Etant enseignante au sein du club d’escrime de La Queue-lez-Yvelines et des écoles environnantes, je suis régulièrement en contact avec les élus. J’ai donc soumis le projet au club omnisports de l’Union Sportive des Yvelines ainsi qu’à certaines communes. Le projet a été validé et j’ai pu obtenir des créneaux horaires sur deux salles afin de lancer l’activité ;

 

Y a t-il des liens entre votre activité et le monde médical ?

Les liens avec le monde médical sont encore assez complexes à mettre en place.
Le colloque de Maule a permis de faire découvrir l’action au service de l’hôpital de Saint Germain en Laye et de me mettre également en relation avec celui de Rambouillet.

 

D'après vous, comment faire pour développer la pratique d'activités physiques adaptées dans le département ?

-         avoir une large diffusion de l’information auprès du public et des professionnels de santé sur un maximum de supports (radio, télévision locale, journaux, réseaux sociaux, affichages…)

-         sensibiliser le monde médical local en organisant des réunions informatives avec le concours des communes (pharmaciens, médecins, para-médicaux)

-         multiplier des actions de communication et de sensibilisation par des journées découvertes en milieu hospitalier

 

Quelle évolution envisagez-vous pour l’activité « escrime cancer » ?

Après ma participation aux colloques dans le département des Yvelines, il est apparu évident que l’activité a suscité un vif intérêt auprès du public présent.

L’évolution souhaitée est bien entendu d’élargir l’offre sur le territoire du département en proposant des séances de découverte sur les sites hospitaliers concernés et en créant des lieux d’activité sur les communes regroupant le plus grand nombre de participants.

 

Réemploi des matériaux sportifs

 Une nouvelle exposition itinérante  avec 5 panneaux thématiques sur la prévention et la gestion des déchets sportifs  et le tri sélectif et 2 panneaux éducatifs sur le réemploi du matériel sportif est à la disposition des associations sportives, des écoles ou des collectivités pour la sensibilisation du public à ce sujet si important pour le développement durable de notre planète!

Le Comité Olympique des Yvelines a réalisé cet outil en collaboration avec l’association  « Le Temps presse » et le soutien financier du Conseil régional IdF , de la DDCS 78 et du Conseil Départemental des Yvelines

 Vous-souhaitez illustrer vos événements sportifs, animer un stand associatif ou valoriser vos politiques sportives fédérales, faire prendre conscience du problème et des bonnes pratiques dans vos écoles, ... n’hésitez pas à réserver l’exposition "Jetez moins : Un défi sportif" auprès du CDOS des Yvelines.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

01 39 02 73 34

 

Attachments:
Download this file (plaquette  promotionnelle jeu.pdf)Flyer promotionnel[Flyer promotionnel]1813 Kb

Guide sportif "éco-responsable"

"... Une manifestation éco-responsable est une manifestation lors de laquelle les organisateurs
s’engagent à générer le moins d’impact possible sur l’environnement et à oeuvrer
en faveur de la citoyenneté locale.
En lisant ce livret du guide vous trouverez pour les différentes phases d’organisation de
votre événement sportif, sept grands engagements qui reposent sur les trois piliers du
développement durable et les recommandations de la « Charte pour un Développement
Durable du Sport Yvelinois » avec des actions simples et concrètes à mettre en place.
Pour faciliter la lecture de ce document, chaque recommandation a été hiérarchisée par
niveau de priorité (*). L’objectif de ce livret est de vous proposer un outil méthodologique simple
afin d’optimiser et d’améliorer l’organisation de votre projet. La liste des propositions évoquées
n’est pas exhaustive, mais suffisante pour vous donner quelques idées et pistes de
réflexion sur votre pratique.
Agir en faveur du développement durable tient souvent du bon sens et ce n’est ni nouveau,
ni compliqué, ni plus coûteux ! C’est un engagement volontaire et individuel qui doit concilier
: satisfaction des participants, exigences environnementales et retombées sociales et économiques
positives... (extrait du livret 2 : Comment organiser une manifestation éco-responsable ?)

Contact : E. de Barbeyrac

Attachments:
Download this file (CDOS 12P.pdf)Livret 1[Livret 1]1260 Kb
Download this file (CDOS 16P.pdf)Livret 2[Livret 2]1293 Kb
Download this file (CDOS 8P.pdf)Livret d'Introduction[Livret d'Introduction : le Contexte Yvelinois]812 Kb